Mes 7 meilleurs souvenirs de magicien mentaliste

Magicien Ă  Lyon depuis une quinzaine d’annĂ©es et ça fait maintenant plus de cinq ans que c’est mon activitĂ© principale. J’entends par lĂ  que c’est mon mĂ©tier Ă  plein temps.
En 15 ans j’ai Ă©normĂ©ment de souvenirs, des bons, des moins bons, des choses qui me sont arrivĂ©es au cours de mes reprĂ©sentations. Je vais dans cet article vous lister les 7 souvenirs qui m’ont le plus marquĂ© depuis mes dĂ©buts.

1. Mon premier vol de montre

Aujourd’hui ça me paraĂźt complĂštement anodin mais je me souviens de la premiĂšre fois oĂč j’ai volĂ© une montre en public. C’était pour une fĂȘte de la musique entre amis et aprĂšs le concert, j’ai rĂ©alisĂ© plusieurs tours magie et de mentalisme et Ă  un moment j’ai dĂ©robĂ© la montre d’une des personnes prĂ©sentes sans qu’il ne sente rien.

Il faut savoir que je m’entraĂźnais aux techniques de vol de montre depuis dĂ©jĂ  quelques semaines, et je n’avais pas encore eu l’audace de l’essayer. Ce jour-lĂ  ça m’a semblĂ© Ă©vident, il fallait que je le fasse.

Depuis, Ă  chaque fois que l’opportunitĂ© se prĂ©sente, je vole les montres des personnes que je croise en prestation, pour la leur rendre et crĂ©er un souvenir mĂ©morable dans leur esprit.

Car soyons honnĂȘte, si quelqu’un vous vole votre montre Ă  votre poignet, je peux vous garantir que vous vous souviendrez de cette expĂ©rience.

2. Le spectacle qui m’a donnĂ© envie de faire de la scĂšne.Ce souvenir remonte au moins Ă  plus de 10 ans, j’étais allĂ© voir un spectacle de mentalisme Ă  Lyon, et Ă  la sortie de ce spectacle j’ai senti en moi cette envie de monter sur scĂšne. Pourtant je ne jurais que par le close-up Ă  cette pĂ©riode (aussi appelĂ© magie de proximitĂ©).

J’ai donc achetĂ© Ă©normĂ©ment de livres et de vidĂ©os sur le thĂšme du mentalisme et je me suis formĂ©, Ă  la scĂšne. C’est l’un de mes plus beaux souvenirs, ce spectacle a complĂštement changĂ© ma vision de la magie et du mentalisme.

3. Le DVD Corporate close-up

Quand j’ai dĂ©butĂ© la magie j’achetais Ă©normĂ©ment DVD pour me former et un jour un de mes professeurs m’a dĂ©conseillĂ© d’acheter le DVD Corporate close-up, et je l’ai donc achetĂ©. J’ai trouvĂ© le contenu fascinant, incroyablement impressionnant, mais il avait raison je n’avais pas encore le niveau pour l’apprĂ©hender et c’est seulement quelques annĂ©es aprĂšs que j’ai pu en tirer les bĂ©nĂ©fices. Aujourd’hui, presque 15 ans aprĂšs, certaines des choses que j’ai vues dans ce DVD font partie de mon rĂ©pertoire professionnel de magicien.

4. Le dĂ©doublement du billet de 500 €

C’est une anecdote plus rĂ©cente, elle a un ou deux ans, au cours d’une soirĂ©e d’anniversaire je demande un billet de banque, gĂ©nĂ©ralement le public nous donne 5 €, 10 €, 20 € grand maximum. Ce jour-lĂ  la personne me tend un billet de 500 € et elle me dit « fais quelque chose avec ça » (depuis le dĂ©but j’avais senti que cette personne Ă©tait dans le dĂ©fi, et Ă  cet instant-lĂ  il pensait m’avoir piĂ©gĂ©). J’ai donc pris son billet, je l’ai pliĂ© Ă  plusieurs reprises et quand je l’ai dĂ©pliĂ©, il n’avait pas un billet mais deux billets de banque identiques.

J’ai vu dans ses yeux et entendu ces mots qui voulaient dire que je l’avais achevĂ©, et il a fait ma promotion pendant tout le reste de la soirĂ©e.

5. Mon premier passage au théùtre du Puy-en-Velay

Il y a quelques annĂ©es j’ai rejoint les membres des Magiciens du Velay, le club de magie du Puy-en-Velay. Chaque annĂ©e ils organisent un spectacle oĂč les membres du club peuvent prĂ©senter un numĂ©ro. En arrivant dans ce magnifique thĂ©Ăątre j’ai Ă©tĂ© immĂ©diatement transportĂ© par l’énergie qu’il en Ă©manait. C’est un thĂ©Ăątre Ă  l’italienne comme on en voit peu, et depuis quelques annĂ©es, c’est toujours un vrai honneur pour moi de pouvoir jouer dans ce thĂ©Ăątre chaque annĂ©e. J’espĂšre un jour pouvoir y proposer mon spectacle complet.

6. Mes premiÚres années de magie

Dans les premiĂšres annĂ©es j’ai fait partie d’une acadĂ©mie des arts magiques Ă  Lyon, les cours Ă©taient donnĂ©s par Sylvain Castor, et Yves Doumergue, c’est lĂ  que j’ai eu envie de faire de cette passion naissante un mĂ©tier. En plus, aprĂšs chaque cours, on se retrouvait avec les autres Ă©lĂšves dans un bar juste Ă  cĂŽtĂ© et on passait la soirĂ©e Ă  se montrer des tours et Ă  en faire aux personnes du bar.

7. Ma premiĂšre grande scĂšne

LĂ  aussi ce n’est pas trĂšs vieux, c’était il y a trois ans, je me suis retrouvĂ© Ă  jouer pendant 30 minutes devant 1500 personnes, j’étais retransmis sur Ă©cran gĂ©ant pour une convention Ă  l’Eurexpo Ă  Lyon.
Les jours et semaines avant je m’entraĂźnais pour ĂȘtre parfaitement performant et j’étais trĂšs stressĂ©, mais une fois sur scĂšne, ça m’a semblĂ© tellement naturel que j’ai pris un plaisir fou et que je le referais volontiers tous les jours !

Me voilĂ  arrivĂ© au bout de mes sept meilleurs souvenirs et peut-ĂȘtre qu’un de ces jours, je vous raconterai quelques-uns des pires souvenirs


Vous pourriez aussi aimer: